Association pour le Rayonnement de l'Abbaye de Preuilly
Membre de la Charte européenne des Abbayes et sites cisterciens
Les Vierges du Salve

Les Vierges du Salve
dans les abbayes cisterciennes de France                                                                                                                                              

 
Préface de Jean-François Leroux-Dhuys   
Président de la Charte européenne des abbayes et sites cisterciens                                                                   

 

Le Centre d’étude et de recherche de l’Abbaye de Preuilly publie, sous la plume de Chantal Fouché-Husson,  un ouvrage consacré aux Vierges du Salve dans les abbayes cisterciennes de France qui apporte une contribution importante à la mariologie cistercienne, pourtant considérable. Les cisterciens ont toujours voué un culte particulier à la Vierge et ils ont placé toutes leurs abbayes sous son égide. A l’image de saint Bernard, nombre de théologiens et d’historiens nous ont donc donné une abondante littérature  consacrée au culte marial dans les monastères issus de Cîteaux. Récemment encore, l’abbaye d’Orval  a abrité un colloque sur la Vierge dans la tradition cistercienne*.  Et pourtant il manquait cette recherche consacrée aux statues de la Vierge dans les abbayes où les moines  blancs ont chanté et chantent toujours, chaque soir après complies, le Salve Regina.

Il est vrai que, dans l’esprit de Cîteaux, cette statuaire était prohibée, comme tous  les éléments décoratifs qui, selon saint Bernard, pouvaient distraire de l’idée de Dieu. D’où cette architecture d’épure qui marque définitivement l’art cistercien. Cette ascèse ne pouvait durer. A force de prier la Vierge, on ne pouvait s’empêcher de l’imaginer puis d’en donner une représentation au sein même de l’église abbatiale. Mais discrètement, avec le sentiment de ne plus être dans la Règle, ce qui explique peut-être le silence des auteurs cisterciens sur ce sujet. L’ouvrage de Chantal Fouché-Husson  permet enfin de faire le point sur cette statuaire cistercienne de la Vierge, encore trop méconnue.

Cette indispensable recherche historique et iconographique a été portée avec passion par Chantal Fouché-Husson. Professeur de littérature française à l’étranger puis à la Sorbonne, ce fut pour elle un retour aux sources, retrouvant son enfance vécue dans l’abbaye de Preuilly, cinquième fille de Cîteaux, au cœur d’une grande famille qui préservait les mémorables ruines restées sur place depuis la Révolution. Un pèlerinage à la Vierge est depuis toujours associé à l’abbaye, le dernier dimanche de septembre. Il a inspiré  ce livre sur les Vierges du Salve. Merci au CERAP et à Chantal Fouché-Husson de poursuivre à Preuilly la réflexion sur la civilisation cistercienne.

 

*54° session de la Société française d’études mariales - 1998






   Commandes :
   Paroi-Services 1, rue du Clos à la Fourrée - 77760 RECLOSES
   Tél. 01.64.24.24.44 - Fax 01.64.24.24.00
   (règlement par chèque à l'ordre de Paroi-Services)
   25€ + frais de port (4,90€ jusqu'à 5 exemplaires)